a

Je veux supprimer ce putain de menu bordel ! haha

PVT Japon : Avril 2019

C'est l'heure de visiter Kyushu au sud du Japon, pendant la floraison des cerisiers !

Mon PVT Japon / Avril 2019

Dans le sud du Japon à Kyushu

Je suis revenu m’installer à Osaka. Peu après, mon ami de longue date Louis, est venu de France me rendre visite au Japon ! Nous sommes partis visiter l’île de Kyushu au sud du Japon. C’était magique, je vous en parle en détail ci-dessous. En fonction de ce qui vous intéresse, voici donc ma liste des visites du mois :

J’ai fait aussi un vlog de 45min que je vous invite à regarder si vous avez du temps (oui je sais c’est long, mais ça vaut le coup !), pour vous plonger dedans :

Fukuoka, la « capitale » du sud

Un petit tour en ville

J’ai pris l’avion de Osaka 大阪市 pour arriver directement à Fukuoka 福岡市. J’ai volé avec Peach Airlines et c’était pas cher (il s’agit de la compagnie low cost Japonaise) ! Première chose surprenante à Fukuoka, c’est que l’aéroport est en plein milieu de la ville ! Ce qui fait qu’en seulement 2 stations de métro et 5min, on arrive à la gare d’Hakata, la gare principale de la ville. Juste au dessus de la gare d’Hakata 博多駅, il y a un grand centre commercial et le Pokémon Center de Fukuoka. J’y suis allé  rapidement mais c’était cool !

Le premier jour on a visité la ville de Fukuoka. Rien que la gare d’Hakata 博多駅 est vraiment très belle. Voici un petit parcours à suivre. Je vous conseille de commencer par le Kushida-jinja 櫛田神社, proche de la gare d’Hakata. Ensuite le Tocho-ji 東長寺, à côté de l’arrêt de métro Gion. Puis prenez le métro jusqu’à l’arrêt Ohori-koen 大濠公園 pour aller voir, comme le nom de l’arrêt l’indique, le parc Ohori 大濠公園. Ce parc est vraiment grand, avec du côté ouest un lac et des petites îles au milieu, accessibles grâce à des ponts. La partie Est du parc, elle, cache les ruines de l’ancien château de Fukuoka (福岡城, Fukuoka). Un endroit vraiment agréable, avec un point de vue. J’ai eu la possibilité d’y aller pendant la floraison des cerisiers, donnant un spectacle sublime.

Entre ramen et tsunami

Sinon sur Fukuoka nous sommes aussi allés au Ramen Stadium. En effet le ramen est très populaire ici, c’est une spécialité. Nous sommes également allés au « Centre de Prévention des Catastrophes Naturelles« , un lieu gratuit où il est possible d’apprendre et de « vivre » des expériences ludiques contre certaines catastrophes (inondation, typhons, séismes..). Le plus sympa pour moi était de tester le simulateur de séisme de magnitude 7, vraiment impressionnant ! Il y a aussi le quartier de Nakasu que je vous conseille de faire de nuit. Laissez-vous tenter par les Yatai, ces petits restaurants street-food en bord de canal ! Bref la ville de Fukuoka est vraiment agréable !

Nanzo-in

Le lendemain nous sommes partis dans la campagne de Kyushu, au Nanzo-in 南蔵院, à 20min de train à l’Est de Kyushu (JR Fukuhoku Yutaka). Ce temple abrite (je me suis trompé dans le vlog) le plus long Bouddha allongé en bronze du monde (41m). Apparemment cette statue est même plus grande que celle de la Liberté à New York. Tout le temple est vraiment superbe et est assez peu connu des touristes étrangers j’ai l’impression.

Après ceci nous nous sommes lancés dans une ballade dans le coin, jusqu’à deux autres temples un peu plus en hauteur : le Chizuru-ji 千鶴寺 et le Soshodai-ji 祖聖大寺. Quelle surprise de l’accueil des locaux, qui nous ont offert un repas gratuitement, un curry très bon, à l’occasion de l’anniversaire de Bouddha. Dans le deuxième temple on nous a également offert à manger et nous étions accueillis comme des stars ! J’imagine que les occidentaux sont rares à venir jusqu’ici ! Le fait de pouvoir parler un peu le japonais me permet d’échanger avec les locaux et d’avoir une expérience plus humaine c’est cool !

Shikanoshima

Dans la baie de Fukuoka, il y a quelques îles, et Shikanoshima 志賀島, l’une d’entre elles, est une perle. Cette presqu’île est accessible via ferry (450yens environ) depuis le « Bayside Place Hakata« , ou par JR en faisant le tour. Un petit coin de nature vraiment sympathique, mêlant paysages de plage, ballades en forêt et petits villages. Nous avons traversé l’île à pieds par l’intérieur, pour arriver sur la pointe nord de l’île, la plus intéressante. Il y a de superbes paysages de plages avec rochers escarpés, et même une île abritant un sanctuaire accessible seulement en marée basse (que nous n’avons pas pu faire car marée haute). Je vous conseille de faire l’île en vélo ou voiture, sinon il faudra se débrouiller avec les bus, car à pieds ça fait quand même beaucoup.

Nagasaki, la tristement célèbre

Le Musée de la Bome Atomique, riche en histoire

Nagasaki 長崎市, la deuxième ville de notre périple à Kyushu, et tristement célèbre partout dans le monde pour son histoire avec la bombe atomique le 9 août 1945. Nous avons donc naturellement commencé par visiter le Musée de la Bombe Atomique, le Parc de l’Hypocentre et le Parc de la Paix. Le musée était évidemment très poignant, émouvant, où l’on se retrouve face à l’horreur de la guerre. Témoignages, photos.. Rien que l’horloge à l’entrée, s’étant arrêtée à 11h02, au moment pile, donnait le ton avec les tic toc répétitifs en fond.

Le parc de l’Hypocentre lui témoigne de la zone d’impact de la bombe avec son hypocentre au sol, comme son nom l’indique. Un peu plus au nord, le Parc de la Paix, lui, regorge de statues faisant office de cadeaux de soutient par de très nombreux pays du monde. Bref inutile de dire que c’est un incontournable à voir à Nagasaki. Même si je trouve le musée de Hiroshima bien plus marquant, émouvant, grandiose en taille, celui de Nagasaki reste à faire.

Des paysages à couper le souffle

Bon. Nagasaki, ce n’est pas non plus que son histoire liée à la bombe. Cette ville regorge de trésors et de beaux paysages aux alentours. Perdez vous un peu dans les hauteurs de la ville, profitez de l’un des plus beaux panoramas du Japon en allant au Inasayama 稲佐山, faites un tour au Nagasaki Seaside Park dans la baie.. Nagasaki est aussi une ville très internationale historiquement, le port d’entrée du monde occidental avec le japon au Moyen-Age. C’est pour ça que l’on peut trouver un Chinatown, et un quartier néerlandais, dont le Dejima 出島.

Dejima, made in Netherlands

Parlons un peu de Dejima 出島. Cet endroit est une reconstitution en taille réelle de l’ancien quartier néerlandais de Nagasaki au 17è siècle. Il s’agissait d’une île artificielle donnant sur la baie à l’époque, même si aujourd’hui tout est urbanisé autour. Cet endroit est vraiment intéressant car on visite vraiment une petite ville avec le style de l’époque. En plus des rues, il y a évidemment l’intérieur de certaines maisons qui sont visitables. Voir le mélange de cultures japon-néerlandais est intéressant. Je n’avais pas conscience avant que les Pays-Bas avaient eu une aussi grosse influence sur le Japon et son ouverture sur le monde.

Kagoshima, la ville au pied d’un volcan

Kagoshima 鹿児島 est une ville tout au sud de Kyushu. Je n’avais pas prévu d’y aller mais de nombreux Japonais m’ont conseillé d’y aller ! La ville en soi n’est pas extraordinaire et il n’y a pas beaucoup de choses à visiter, mais ce qui fait le succès et l’originalité de cette ville, c’est la présence du volcan actif Sakurajima 桜島 dans la baie. En fait la baie de Kagoshima a une forme circulaire et correspond à un ancien cratère de super volcan il y a plusieurs millions d’années. Je parle du volcan plus en détail un peu plus bas. Bref cet endroit reste intéressant, mais je pense que c’est bien mieux d’aller visiter le coin en voiture, les transports en commun étant peu développés.

Kagoshima regorge tout de même de quelques coins sympas comme le quartier de Tenmonkan 天文館 avec de nombreuses shotengai (rues commerçantes couvertes). Mais aussi la gare JR de Kagoshimachuo avec sa grande roue incrustée dans le bâtiment, promenez-vous le long de la Kotsukikawa, et le parc de Shiroyama 城山公. Ce parc Shiroyama abrite quelques temples et un point de vue sur toute la baie qui vaut le détour (voir photo 1 ci-dessous). D’ailleurs nous avons eu la chance inouïe de voir une petite éruption d’ici, c’était super impressionnant. Surtout qu’on est allés à Sakurajima la veille, on a eu de la chance !

L’ascension du volcan Sakurajima

Un volcan toujours actif

Le volcan Sakurajima 桜島 ça a été l’expérience la plus marquante à Kyushu.. En même temps on ne gravit pas un volcan en activité tous les jours ! Car oui, le Sakurajima est toujours actif, et tous les jours on peut voir des filets de vapeur blanche s’échapper du cratère. Et il arrive régulièrement qu’il rentre en éruption, même si ce sont des petites, comme on a pu le voir le lendemain au point de vue ! Le Sakurajima était une vraie île jusqu’en 1914 où une grosse éruption l’a rattaché au continent. Le Sakurajima est considéré comme le plus actif et dangereux volcan du Japon, surtout qu’il est aussi explosif, donc le risque n’était pas nul lors de notre visite.

Pour rejoindre le Sakurajima il suffit de prendre un ferry depuis le port de Kagoshima, à l’est de la ville. Le trajet dure environ 10 minutes et coûte seulement 150yens (1,20€) ! Ce trajet permet d’apprécier le Sakurajima dans toute son envergure. Même si je ne l’ai pas fait, je vous conseille de visiter l’île en voiture, car c’est trop grand pour le faire à pieds. Nous n’avons pu visiter qu’une petite partie de l’île. En tout cas près du port de Sakurajima il y a des trajets de bus pour voir les différents spots intéressants de l’île. Nous sommes allés au point de vue le plus proche des cratères avec une jolie vue sur toute la baie.

Une randonnée risquée près du cratère

Toutefois moi et mon ami étions frustrés de ne pas pouvoir en vouloir plus, nous avons donc décider d’essayer de se rapprocher des cratères, malgré le risque. Nous sommes allés donc hors des sentiers battus et nous sommes rapprochés des cratère, de quoi faire une belle randonnée sur un vieux (et récent) sol magmatique noir. Cette ascension était excitante, nous avons pu profiter d’un paysage unique, d’anciennes coulées de lave, des roches magmatiques et quelques crevasses au loin.

Koyasan, épisode 2 !

Ouais je suis retourné à Koyasan. J’y suis déjà allé en automne dernier, mais je voulais y retourner. D’ailleurs si vous voulez en savoir plus j’en parle dans mon article d’octobre. Parce que c’est mon endroit préféré au Japon et je voulais en faire un vlog, que vous pouvez voir :